Les GAFA dans la finance

Les GAFA comme on les appelle communément (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont déjà fait de l’ombre aux acteurs locaux dans plusieurs domaines: la grande distribution, l’alimentation ou la culture. Ils souhaiteraient désormais s’attaquer à l’univers bancaire, un monde d’une grande complexité avec des codes bien précis. Bien trop régulé pour en faire partie, ils seraient en train d’envisager d’autres moyens plus innovants et mobiles, pour concurrencer la Fintech.

Quoi de plus facile pour ces géants? Ils disposent dores et déjà d’une immense base de données avec nos contacts bien sûr, nos habitudes de consommation et encore mieux, nos recherches sur la toile. Par ailleurs, grâce à leurs moyens, leurs outils innovants, certains d’entre eux ont déjà investi dans ce secteur plein d’avenir.

Apple Pay:

Payez vos achats avec votre Iphone ou votre Apple Watch. C’est simple, dématérialisé et sécurisé. Vous pouvez réaliser vos achats dans tous types d’applications. Pour les détenteurs d’Iphone, une simple pression via Touch ID, vous pourrez régler vos petites courses en un clin d’oeil.

Samsung Pay:

Vous choisissez votre carte bleue et vous approchez votre smartphone à côté du terminal de paiement. C’est le même système que le paiement sans contact avec technologie NFC. Vous pouvez utiliser ce moyen de paiement partout ou la carte bleue est acceptée. Possible également avec la montre connectée.

Peut-être que les enceintes intelligentes Alexa d’Amazon, lancées en avril pourront vous permettre de payer sans sortir votre carte bleue. En effet, il vous sera certainement possible de discuter avec Alexa, de faire une requête comme l’achat d’une paire de basket. Au fur et à mesure de la conversation avec l’assistant virtuel, Alexa pourra vous proposer de régler cet achat en ligne grâce aux données notamment bancaires dont elle dispose sur vous.




Pour l’instant limité aux moyens de paiement, il se pourrait que les GAFA étendent leur main mise sur les crédits et les assurances comme c’est le cas déjà en Chine avec Ant  Financial (Alipay) qui fait un tabac dans la Chine rurale en proposant une diversité de services. Plus de 400 millions de personnes l’utiliseraient ce qui n’est pas étonnant étant donné l’explosion de e-commerce en Chine.

L’avenir repose sur cette profonde fusion entre les nouvelles technologies et les moyens de paiement. Bientôt, d’autres vecteurs de paiement s’offriront à vous et vous donneront la possibilité de régler des achats sans sortir la carte bleue. Les banques en ligne auront tout intérêt, et même devront collaborer avec les GAFA pour s’approcher au plus prés des besoins de leurs clients, détenteurs de leurs produits (Iphone, Samsung…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *